Mobilisation régionale pour former les agriculteurs de demain aux systèmes de cultures économes et performants (Rambouillet - Yvelines)

Nom de la structure : Bergerie nationale, EPLEFPA La Bretonnière, EPLEFPA St Germain-en-Laye, EPLEFPA Bougainville, LEAP Sully de Maganville
Téléphone : 01 61 08 68 52
Contact (courriel) : jean-xavier.saint-guily@educagri.fr
Contact2 (courriel) : guilhem.boit@educagri.fr
Contact3 (courriel) : roland.trousseau@cneap.fr
Code postal : 78500
Ville : Rambouillet
Département : Yvelines
Type d'initiative : animation territoire/classe d'eau, qualité de l'eau, systèmes de culture
Contexte : Dans le cadre de la transition agroécologique, ces 5 établissements d’enseignement agricole d’Île-de- France ont tous engagé des réflexions et des actions en lien avec l’agroécologie et la réduction de l’utilisation des produits phytosanitaires. En réponse à l'appel à projet Ecophyto lancé par l'Agence de l'eau Seine-Normandie, le projet vise à concevoir et mettre en place au sein de ces 5 établissements et en synergie un panel de 15 actions d’expérimentation, de sensibilisation et de formation des futurs agriculteurs concernant la réduction de l’utilisation des produits phytosanitaires et la protection de la ressource en eau. Cette démarche s’appuie sur les exploitations des établissements ou celles de leurs territoires. Les exploitations ou les parcelles agricoles des établissements présentent en effet une diversité de production, de contextes territoriaux et d’enjeux relatifs à la protection de l’eau (en particulier les exploitations de la Bergerie nationale et de Bougainville sont en partie situées sur des aires d'alimentation de captage)
. Bergerie nationale : conversion à l’agriculture biologique des 260 ha de cultures et du troupeau de vache laitière, maintien de 60 ha en prairie permanente et entretien de 114 ha de prairie temporaire multiespèces, plantation en agroforesterie de 400 arbres sur 4 ha de prairies, plateforme de compostage des effluents d’élevage et suivi de la qualité de l’eau du forage du site (cf. fichier à télécharger : dossier technique exploitation de la Bergerie nationale)
. EPLEFPA la Bretonnière : présence d’un verger conservatoire certifié en agriculture biologique, parcelle expérimentale (chambre d’agriculture d’IDF) en agriculture raisonnée, itinéraires techniques et choix de cultures très peu dépendants des produits phytosanitaires (prairies, chanvre, …), projet d’animation et de développement des territoires : « valoriser la transition agroécologique par les circuits-courts »
. EPLEFPA de Saint-Germain-en-Laye : production en agriculture biologique ou en itinéraire technique à bas niveau d’intrants, désherbage mécanique, paillage ou enherbement des interangs, lutte biologique intégrée, récupération des eaux de pluie pour l’arrosage et l’irrigation (cf. article)
. EPLEFPA Bougainville : réduction des produits phytosanitaires avec l'engagement en MAEC - 40% d'IFT d'herbicides et - 50% d'IFT hors herbicides, participation groupe Dephy Ferme grandes cultures de Seine et Marne et au groupe Dephy ferme horticulture Île-de-France, production de légumes en agriculture biologique sur 5 ha valorisés en circuit court, protection biologique intégrée des cultures maraichère sous serre, approche systémique basé sur la complémentarité entre l’élevage et les cultures
. LEAP Sully : prairie temporaire mélange poacées-Trèfle blanc avec fertilisation azotée réduite, apport de fumier de cheval composté sur une parcelle tous les 3 ans, pas de fertilisation phosphopotassique minérale, itinéraire technique en conduite intégrée sur 2 parcelles avec choix de variétés résistantes, stratégie à un seul fongicide si nécessaire selon risques, pas d’insecticides sur céréales, semis tardifs de céréales, réduction d’objectif de rendement, une parcelle cultivée en agriculture biologique, une parcelle en agroforesterie, une parcelle en luzerne dans la rotation des parcelles, perchoirs à rapaces pour maitriser les populations de campagnols
Objectif : En lien avec le plan national Ecophyto 2 et sa déclinaison régionale, la démarche intégrera les enjeux de la performance des systèmes de culture économes en intrants, la préservation des aires d’alimentation de captage face aux pollutions diffuses, la structuration de nouvelles filières et les démarches collectives entre agriculteurs. Afin de renforcer son impact et son efficience, le projet vise également à valoriser et capitaliser ces actions tout en mobilisant l’assistance technique nécessaire à leur mise en œuvre.
Description de l'action : Les actions attendues :
- Visites d'exploitations innovantes et voyages d’étude dans toute l’Île-de-France et dans d’autres régions
- Développement, implantation et test de supports pédagogiques (panneaux de sensibilisation et d'information
- Groupes de travail prospectifs sur l'évolution des systèmes de production, mise en place, suivi et valorisation pédagogique d’expérimentations techniques
- Achat, utilisation et valorisation pédagogique de matériels et d’équipements innovants (désherbage mécanique par herse étrille)
- Suivi des auxiliaires et des bioagresseurs
- Participation au réseau d'observation du bulletin de santé du végétal grandes cultures
- Création de bases de données technico-économiques sur les systèmes de production, analyse des performances et avantages sur la préservation de la ressource en eau
- Production d’articles de capitalisation et de valorisation
- Organisation de rencontres régionales rassemblant les équipes pédagogiques
- Gestion du partenariat régional et de l’enveloppe budgétaire

Le projet global sera animé par un chargé de mission de la Bergerie nationale (Jean-Xavier Saint-Guily), avec un responsable de projet par établissement (dont deux enseignants référents régionaux "Enseigner à produire autrement")
Utilisation pédagogique : Les effectifs d’apprenants visés sur les 3 ans du projet :
- CEZ-Bergerie nationale : 80
- EPLEFPA de la Bretonnière : 72
- EPLEFPA Saint-Germain-en-Laye : 111
- EPLEFPA Bougainville : 342
- Lycée agricole privé Sully : 105

Les filières concernées sont nombreuses : CAPA technique horticole, maraichage ou production agricole, Bac Pro Productions horticoles, Bac pro CGEA, BPREA Maraichage, CS Maraichage biologique, BTSA Productions horticoles, Analyse, conduite et stratégie d’entreprise agricole, Productions animales ou végétales.

Un travail est prévu dans chaque établissement pour évaluer l’impact des actions auprès des apprenants visés.
Un bilan quantitatif et qualitatif sera réalisé à la fin du projet.
Calendrier : 2020-2022
Partenariats techniques/financiers : Co-financement Agence de l'eau Seine-Normandie (Appel à projet Ecophyto) (172 000 euros / 227 000 euros)