Amélioration de la qualité de l'eau du Tréboul : changements de pratiques agricoles et ZTHA (Castelnaudary - Aude)

Nom de la structure : EPLEFPA de Castelnaudary
Téléphone : 04 68 94 59 00
Contact (courriel) : virginie.christophe@educagri.fr
Contact2 (courriel) : aurelien.chayre@educagri.fr
Contact3 (courriel) : vincent.jehanno@educagri.fr
Code postal : 11490
Ville : Castelnaudary
Département : Aude
Type d'initiative : animation territoire/classe d'eau, qualité de l'eau, systèmes de culture
Contexte :
Le Tréboul, affluent du Fresquel, est défini comme en mauvais état de qualité des eaux, cela autant pour le paramètre nitrates que pour le paramètre pesticides. Un des deux îlots de l’exploitation agricole de l’établissement, d'une surface de 15 ha, borde ce cours d’eau.
Au niveau du territoire de ce bassin versant, l’exploitation agricole de l’EPL est engagée dans une logique de partenariat avec la chambre d’agriculture de l’Aude, l’ADAOA (Alliance pour le Développement Agricole de l’Ouest-Audois) et la coopérative Arterris. Elle est membre de deux groupes d'agriculteurs : le groupe Dephy (test de nouvelles pratiques économes en produits phytosanitaires) et le groupe Tréboul (limitation des transferts d'azote et de pesticides dans les eaux), initiateurs du GIEE sur le thème de l'aménagement concerté des activités agricoles sur le bassin-versant...
Objectif :
  • Mettre en oeuvre un système de culture innovant, conçu dans le respect des « bonnes pratiques agro-environnementales » et adapté au contexte de production du Lauragais sur l’îlot de l’exploitation bordant le Tréboul (IFT maximum de 2,5)
  • Aménager le parcellaire afin de réduire les transferts de polluants vers les masses d’eau.
Description de l'action :
  • Mise en place (en co-conception avec l'ingénieur Dephy) d'un nouveau système de production sur l'îlot de 15 ha (2015) :
Une parcelle en bio de 1 ha (maraîchage et arbres fruitiers), arrachage de la parcelle vigne de 3 ha remplacée par une parcelle de grandes cultures, qui rentre, avec quatre autres parcelles, dans la rotation.
Diversification de l'assolement (réduction de la part des céréales à paille à un maximum de 40% de la surface des assolements et intégration de 25% minimum de légumineuses )
Evolution des pratiques de désherbage (désherbage mécanique).
  • Recrutement d'un animateur pour l'action sur le territoire ouest-audois (dont un mi-temps sur le site pilote de l'exploitation) (2016)
  • Réalisation d'un diagnostic environnemental, avec diagnostic des écoulements, du fonctionnement actuel du réseau de drainage et des fossés (zones tampons existantes)
  • Aménagement d'une zone tampon humide artificielle (ZTHA), suite à la méthode "arbre de décision" mise au point par l'IRSTEA et la chambre d'agriculture de l'Aude :
- Type : fossé court en deux bassins
Bassin 1 : végétalisation naturelle, profondeur maximum de 90cm. Objectif : favoriser la sédimentation et la biodégradation (dont dénitrification)
Bassin 2 : végétalisation artificielle, profondeur réduite (maximum 50cm). Objectif : favoriser la photodégradation
- Localisation et surface drainée : en sortie de collecteur des 6,5ha drainés
- Dimensions :
5m x 20m emprise totale avec les berges de 100m²
0,15% de la surface drainée
Volume : 21.75 m3 soit 3,3 m3/ha drainé
- Dispositif d’analyse :
Préleveurs automatiques en entrée et en sortie de mare (niveau de prélèvement variable selon débit de drainage) : collecte dans un flacon de 10L, relevé tous les 15 jours et analyses en laboratoire ou en régie : suivi des concentrations en nitrates et phosphore
Débitmètres en entrée/sortie : mesure de hauteur d’eau par ultrason dans un canal venturi (calcul du débit par le rapport hauteur/débit)
- Une bande enherbée de 2 à 5 m sera implantée autour du dispositif afin de faciliter l’accueil du public et des élèves.
Utilisation pédagogique :
Les bacs pro Agroéquipement et CGEA, ainsi que les BPREA (formations adultes) ont déjà été associés à la re-conception des assolements et de la rotation.
Concernant la ZTHA, Les élèves seront fortement impliqués dans les tâches suivantes :
- Suivi des débits dans les drains et en sortie de la mare : analyse des résultats, pertes par évaporation, infiltration, fonctionnement hydraulique d’une parcelle drainée…
- Suivi des concentrations en nitrates et en phosphore en sortie de drains et en sortie de la mare : estimation des pertes par lessivage/ruissellement, analyse du lien entre apports et concentrations dans les eaux de drainage
- Organisation de journées d’information/sensibilisation par les élèves auprès d’un public d’agriculteurs (dont groupes « Tréboul » et « Preuilhe/Rebenty » animés par la chambre d’agriculture)
Perspective :
Le site a vocation à devenir une vitrine à caractère démonstratif et expérimental, au titre du premier aménagement qui serait réalisé sur le bassin-versant, avec un enjeu territorial fort (1ere journée de démonstration prévue fin 2016, puis une par an au minimum).
Il conviendra de réaliser un suivi simple de manière à évaluer l'efficacité de la ZTHA dans le contexte pédo-climatique du Lauragais. La mesure du taux d’abattement des nitrates constitue un indicateur simple pour attester de l’efficacité d’un tel dispositif.
Partenariats techniques/financiers :
- Agence de l'eau RMC
- chambre d'agriculture Aude
- coopérative Arterris
- ADAOA (Alliance pour le Développement Agricole de l’Ouest-Audois)
- SAGE et syndicat du bassin-versant du Fresquel
- conseil régional
Télécharger le fichier : fichierinitiative1_assollement2016.pdf
Télécharger le fichier : fichierinitiative2_projetZTHA.pdf