Agriculture de conservation des sols : suivi des transferts d'intrants sol-eau selon différentes techniques de destruction des couverts végétaux (Amiens - Somme)

Nom de la structure EPLEFPA Amiens
Téléphone 03 22 35 30 00
Contact (courriel) guillaume.champion@educagri.fr
Contact2 (courriel) vincent.debeugny@educagri.fr
Contact3 (courriel) xavier.bortolin@educagri.fr
Code postal 80440
Ville Cottenchy
Département Somme
Type d'initiative
  • animation territoire/classe d'eau
  • qualité de l'eau
  • systèmes de culture
Contexte L'exploitation agricole du lycée Le Paraclet d'Amiens est engagée depuis 2019 dans le projet CASDAR TAE+ RECOUVE. Il s'agit ici, à proximité d'un point de captage d'eau potable et d'une zone humide (cf. fiche-action Déployer l'atelier eau de l'exploitation comme outil pédagogique dans une démarche agroécologique), de développer notamment l'agriculture de conservation des sols (ACS) en maximisant la couverture végétale et en semant directement les cultures dans ces couverts.
Ce type d’agriculture semble présenter un grand intérêt sur la maitrise de l’érosion et sur l’amélioration de la biodiversité du sol, mais reste à ce jour très dépendant des pesticides pour maitriser les couverts. Le projet vise à expérimenter d’autres modalités de destruction de couvert et d’en évaluer les impacts agronomiques, économiques et environnementaux. Dans l’objectif d’élargir le champ pédagogique de ce projet à d’autres formations, un suivi des nitrates et du glyphosate dans les eaux du sol des parcelles d'expérimentation CASDAR a été proposé et mis en place par l’établissement et les enseignants du BTSA GEMEAU...
Objectif - acquérir des données de performance autour de comparaison de techniques de destruction de couverts en ACS
- acquérir des données sur les transferts sol-eau d'intrants (nitrates, pesticides) en fonction des différentes techniques de destruction de couverts
- mobiliser plusieurs formation (BTSA GEMEAU, ANABIOTEC, STAV) autour d'une action expérimentale problématisée
Description de l'action 1/ Essai en bandes tournantes (5x 1 000 m2) sur des parcelles expérimentales de l’exploitation agricole soumises à différents traitements de destruction du couvert végétal (parcelle "Les hospices", semis couverts août 2019)
Type de mélange : avoine (10 kg/ha), phacélie (5 kg/ha), moutarde (7 kg/ha), vesce (12 kg/ha), radis (5 kg/ha)
parcelle 1 : destruction chimique (produit phytosanitaire contenant du glyphosate à 360 g/l)
parcelle 2 : destruction mécanique par broyeur mécanique
parcelle 3 : destruction mécanique par rouleau FAC
parcelle 4 : destruction par le gel
parcelle 5 : destruction par produit de biocontrôle (contenant de l'acide pélargonique)

2/ Suivi des concentrations en nitrates, glyphosate et son dérivé (l'AMPA) dans l'eau du sol, à 30 et 90 cm de profondeur dans 2 parcelles test (traitement glyphosate et témoin sans traitement). Choix final de prélèvements par bougies poreuses (après comparaison et validation des résultats prélèvement bougie poreuse/prélèvement carottage de terre) à 30 cm de profondeur.
Résultats (cf. § utilisation pédagogique, ci-dessous) Cette première année a permis de mettre en place et de valider les protocoles de collecte d'échantillons puis d’analyse du glyphosate et de son dérivé l’AMPA (dosage par HPLC avec détection fluorimétrique) et des nitrates (dosage par chromatographie ionique) ... ce qui a nécessité de très nombreuses adaptations.
Les techniques d’extraction des molécules par l’intermédiaire des bougies poreuses ont montré des résultats encourageants.
Utilisation pédagogique Le suivi par le dispositif de bougies poreuses permettant la collecte de l’eau du sol a révélé un potentiel pédagogique intéressant, permettant de mobiliser plusieurs formations, allant du BTSA GEMEAU dans la mise en œuvre du protocole et la collecte des échantillons au BTSA ANABIOTEC dans l’analyse en laboratoire des eaux du sol, en passant par les STAV dans le cadre des enseignements pluridisciplinaires.
Avec l’exploitation du lycée, un diagnostic du système de culture pourra être conduit par les apprenants dans le cadre de leur formation, sur les besoins en eau, la reconception du système de culture en lien avec le plan Ecophyto’ TER dans lequel est engagé l'établissement et sur les systèmes d'abreuvement du cheptel bovin.
Contribution des équipes et apprenants (Lycée et CFA) :
. GEMEAU, dans les protocoles de pose et de référencement des bougies poreuses (en fonction de la topographie de la parcelle) et de collecte des échantillons. Egalement : contribution au diagnostic sur le système d’exploitation et conception des systèmes de distribution de l’eau dans les pâtures de l’exploitation
. ANABIOTEC dans les protocoles de collecte et de mesure de la qualité des eaux (projet M58), restitution de leurs résultats en conseil d’exploitation
. STAV et CGEA dans le cadre de séances pluridisciplinaires, contribuant également aux campagnes de collecte et de mesure des échantillons d’eau dans le sol.
. APV : expérimentation et reconception du système de culture
. Ecodélégués et vie scolaire dans les activités et actions menées sur ou hors de l’EPL dans le cadre d’EPA 2
. Chargée de communication pour la mise en œuvre du plan
Calendrier 2019-2022
Partenariats techniques/financiers Fonds CASDAR TAE+ 2019-2022
agriculturedeconservationdessolssuivide_bougies_poreuses_amiens.png agriculturedeconservationdessolssuivide_bougies_poreuses_amiens2.png