Suivi de la qualité des eaux d'un captage d'eau potable (Vienne - Isère ; St Genis Laval - Rhône)

Nom de la structure : EPLEFPAs Vienne et St Genis Laval
Téléphone : 04 78 56 75 75
Contact (courriel) : genevieve.constantin@educagri.fr
Contact2 (courriel) : gilles.ronzel@educagri.fr
Code postal : 69230
Ville : Saint Genis Laval
Département : Rhône
Type d'initiative : animation territoire/classe d'eau, qualité de l'eau
Contexte : Le captage d'Agnin (Isère) participe à l'alimentation en eau potable un réseau de 330 km sur 8 communes de l'agglomération de Roussillon (environ 35.000 habitants). Situé à quelques km du fleuve Rhône au sud de l'agglomération, il est alimenté par de l'eau de 3 provenances différentes :
- une nappe fluvio-glaciaire alimentant un forage de 12 m de profondeur.
- 2 autres nappes pour lesquelles il se situe en bordure du bassin-versant, elles alimentent un puits de 5 m.
- les eaux de ruissellement provenant d'une source et captées par un drain.
Le bassin versant correspondant au forage représente 1.500 ha dont 1029 ha de SAU sur laquelle on recense 44 agriculteurs. Les systèmes agricoles dominants sont des associations céréales/arboriculture et/ou cultures sous tunnels.
Les deux problématiques principales sont :
- la présence de nitrates dans toutes les eaux à des doses qui peuvent périodiquement menacer la potabilité de l'eau, en particulier dans le forage par des pics supérieurs à la norme en vigueur (50 mg NO3/l),
- le cumul de doses très faibles de pesticides pouvant menacer la norme correspondante dans l'eau potable (0,5 ug/L)
Cela a conduit les autorités à classer ce captage comme prioritaire dans le cadre du grenelle de l'environnement en 2009.
Des MAET ont été mises en place :
Réduction des fertilisations azotées à une dose maximale de 150 kg N/ha/an
Remise de surfaces en herbe pour une durée minimale de 5 ans. 40 ha ont été souscrits par les agriculteurs depuis 2014.
Ces mesures ont commencé à porter leur fruits comme le montrent les suivis d'analyses.
En 2016, 12 molécules différentes de pesticides ont été détectées ; 9 d'entre elles sont régulièrement retrouvées dans l'eau. C'est là que se situe principalement le problème, car si aucune molécule n'atteint les 0,1 µg/l, le nombre de molécules trouvées, d'ailleurs en augmentation, fait que leur somme peut arriver à dépasser la 2ème norme de 0,5 µg/l pour l'ensemble des molécules et empêcher la distribution de l'eau.
Le suivi fin de ce captage présente donc un grand intérêt et un enjeu fort pour l'exploitant, le SIGEARPE (Syndicat Intercommunal de Gestion des Eaux de Roussillon, Péage et Environs). L'un des problèmes que rencontre l'exploitant est en effet la fiabilité des analyses relatives aux molécules phyto....
Objectif : - mettre en synergie les compétences complémentaires des 2 établissements (analyses de terrain et de laboratoire) sur une problématique de suivi de qualité des eaux d'un captage et de mise au point de méthodes de dosages sur des molécules très particulières (pesticides)
- permettre la rencontre et l'échange inter-établissements entre étudiants de filières ANABIOTEC et GEMEAU
Description de l'action : Le partenariat entre les LEGTA de St Genis Laval et de Vienne permet la mise en oeuvre de compétences complémentaires :
- la compétence de terrain apportée par l'EPLEFPA de Vienne. Les BTS GEMEAU d'Agrotec trouvent là un cas concret en grandeur nature. Outre les prélèvements d'eau et l'interprétation des résultats d'analyses, ils suivront et développeront les actions sur le terrain en direction des agriculteurs en partenariat avec les techniciens du SIGEARPE et la chambre d'agriculture.
- la compétence de la capacité d' analyse apportée par l'EPLEFPA de St Genis Laval. Les BTS ANABIOTEC ont ainsi un support de terrain donnant du sens aux analyses pratiquées. Ils peuvent également rechercher des protocoles d'analyse fiables pour chaque molécule recensée, en particulier les pesticides.
Utilisation pédagogique : 2 journées de rencontres et de pratiques croisées entre les étudiants 2e année de Vienne et de St Genis Laval :
- première journée de terrain, pilotée par les GEMEAU, sur le site du captage d'Agnin (avec rencontre d'un technicien du SIGEARPE et d'un agriculteur) puis sur le site de l'établissement (exposé de la problématique et visite des installations hydrauliques)
- deuxième journée de laboratoire, pilotée par les ANABIOTEC, sur le site de St Genis Laval (visite des différents labos puis TP d'analyses en physique-chimie - dosage HPLC de l'atrazine et dérivés, dosage spectrophotométrique des nitrites et dosage d'ions sodium et potassium dans l'eau par spectrophotométrie de flamme - et de microbiologie - filtration et dilution d'eau, mise en culture et dénombrements)
Autre valorisation : Lien avec le module M58 pour les BTSA ANABIOTEC (mise en ?uvre d'un protocole expérimental, en l?occurrence sur le dosage de doses infinitésimales de différentes molécules de pesticides)
Perspective : Pour les dosages de pesticides, ils se devront se faire par HPLC couplée à une spectrophotométrie de masse (MS) que l'EPLEFPA de Saint-Genis Laval a pour but de développer pour ses étudiants dans les années qui arrivent...
Partenariats techniques/financiers : SIGEARPE
chambre d'agriculture
suividelaqualitedeseauxduncpatagedeau_visite-du-puits_web.jpg suividelaqualitedeseauxduncpatagedeau_23jan2018_stgenislaval.jpg
Lien vers vidéo de présentation (1) : https://www.dailymotion.com/video/k3E7NDdIVzpvNhq9FK2
Vidéo de présentation (1) :