Une évaluation de l’intersexualité des poissons de rivières

Type de ressource
  • publication
Thématique
  • environnement - milieux naturels
Description Environ 900 substances chimiques, présentes dans les produits de la vie courante et les pesticides, sont considérées comme des perturbateurs endocriniens par l’Anses. Ils peuvent perturber les fonctions biologiques de certaines espèces, notamment la reproduction. Parmi les effets observés, le phénomène d’intersexualité correspond à un processus de féminisation ou de masculinisation anormale des individus. La contamination est particulièrement marquée dans les milieux aquatiques et concerne notamment les poissons. Ce numéro des "mémOs" présente les résultats d’une étude de grande ampleur menée par l’Ineris sur 4 espèces de cyprinidés en France.
File : lesmemos_2_poissons.pdf Download