Sciences participatives : suivi de la qualité de cours d'eau (Morlaix - Finistère)

Nom de la structure : EPLEFPA de Châteaulin Morlaix Kerliver
Téléphone : 02 98 72 03 22
Contact (courriel) : jerome.le-borgne@educagri.fr
Contact2 (courriel) : karine.voogden@educagri.fr
Code postal : 29600
Ville : Suscinio
Département : Finistère
Type d'initiative : animation territoire/classe d'eau, milieu naturel, qualité de l'eau
Contexte :
Travailler l’engagement citoyen, la préservation de l’environnement, ou montrer l’importance de disposer de connaissances scientifiques pour l’action, ne sont pas des sujets toujours simples à aborder en formation. Souvent associés par les élèves à ces « savoirs théoriques qui ne serviront pas dans le monde du travail », les disciplines comme la biologie, l’écologie, la physique, ou encore la chimie peinent parfois à faire spontanément sens à leur yeux. L’établissement de Chateaulin-Morlaix- Kerliver étant engagé depuis plus de 15 ans dans le réseau de science participative Ecoflux, certains enseignants et techniciens de laboratoires s’appuient sur ce partenariat pour créer des situations pédagogiques riches et ouvertes pour intéresser leurs élèves aux sciences.
Objectif :
Intéresser les élèves à l’acquisition de connaissances scientifiques avec un réseau de sciences participatives
Description de l'action :
Dans le cadre d'un module d’initiative locale (MIL) de 30 h « systèmes d’information géographique et analyses scientifiques" destiné à faire acquérir aux étudiants BTS Gestion et protection de la nature des compétences en matières d’utilisation d’un SIG, mais aussi des connaissances scientifiques.
De septembre à novembre, les étudiants se préparent pour réaliser leur travail :
- Ils prennent connaissance de la commande d’Ecoflux via l’intervention de l’animatrice qui replace le contexte, les différents dispositifs qui encadrent les politiques de l’eau (de la Directive Cadre Européenne jusqu’au niveau local), les enjeux sur les nitrates, phosphates et silicates et le processus d’eutrophisation, puis le protocole scientifique à suivre,
- Ils étudient les différents éléments physiques et chimiques en jeu pour comprendre la problématique d’ensemble,
- Ils s’entraînent à effectuer les prélèvements et à maîtriser le protocole établi par Ecoflux avec la technicienne de laboratoire, ainsi qu’à utiliser le spectrophotomètre en autonomie,
- Ils prennent connaissances des outils de géolocalisation et le logiciel de SIG,
- Et débattent à partir des cartes des différents itinéraires préparés par l'enseignant de physique-chimie des lieux qui sont possiblement intéressants pour réaliser les prélèvements.
Une fois prêts, les étudiants se trouvent en charge d’un itinéraire sur lequel ils doivent réaliser 5 prélèvements en autonomie.
Enfin, à l’aide du pocket PC, ils prennent des photos et font des commentaires utiles à leur dossier.
A l’issue de leur MIL, ils doivent élaborer un dossier en groupe, et présentent leurs résultats dans le cadre d’une situation professionnelle simulée avec les enseignants et un professionnel du syndicat mixte du Trégor.
Utilisation pédagogique :
Avec leur dossier, cet entretien tient lieu d’épreuve de CCF du MIL
Autre valorisation :
Chaque année, afin de valoriser et de reconnaître l’engagement des élèves, Ecoflux organise avec les enseignants des lycées bretons impliqués un suivi pédagogique et les projets pédagogiques sont alors présentés lors d’une journée de rencontre annuelle appelée la rencontre inter-établissements.
Perspective :
- informer voire coopérer avec les différents propriétaires des terrains qui longent les cours d’eau du bassin versant et apprendre à prendre le temps de travailler avec eux
- associer sur une partie du travail les étudiants de BTSA GPN et les élèves de BAC PRO CGEA
Partenariats techniques/financiers :
Réseau Ecoflux
Télécharger le fichier : fichierinitiative2_evaluation_MIL_SIGAS.pdf
bf_image1ecoflux_morlaix.jpg