Rapport CGAAER : Synthèse eau et agriculture tome 1 (aspects quantitatifs)

Type de ressource : publication
Thématique : environnement - milieux naturels, eau-agriculture
Description : Une politique quantitative de l'eau prenant en compte les besoins agricoles, telle qu'elle se dégage des travaux du CGAAER mais aussi de nombreux autres rapports parlementaires, du MEDDE, ou de publications scientifiques doit viser à la fois :
- le développement de l’offre en eau, essentiellement par la création de retenues
d’eau : il s'agit de créer des retenues de substitution qui permettront de stocker de l'eau d'hiver pour l'utiliser en période d'irrigation, en substitution aux prélèvements estivaux effectués dans le milieu. Pour mettre en œuvre ces projets, une approche territoriale structurée est à diligenter avec tous les acteurs locaux et sous la maîtrise d'ouvrage des collectivités territoriales. L'intervention forte de la puissance publique et le financement des Agences sont légitimes sous l'angle économique et social, comme sous l'angle environnemental.
- l’ajustement de la demande en eau par les agriculteurs. La connaissance de la valorisation économique de l’eau par les différentes filières agricoles est un élément susceptible d’optimiser la répartition de la ressource. L’efficience des moyens d’irrigation et leur pilotage par une agriculture de précision constituent également des méthodes à développer, tout comme l’adaptation des systèmes de culture, le décalage des dates de semis, la sélection variétale, l’agro-écologie.
Les documents étudiés développent essentiellement le volet offre bien plus que le volet demande.
Cette double approche doit s'effectuer à l'occasion de projets territoriaux porté par les collectivités, et en premier lieu les régions dont cela devient une compétence majeure. L’État doit initier, favoriser, stimuler et encourager ce type de démarche qui doit être largement financé par les Agences.