Quatre dispositifs pour protéger la ressource en eau sur l'exploitation horticole : bassin de recyclage, saulaie phytoépuratrice, biobac et phytocat (Angers - Maine et Loire)

Nom de la structure : EPLEFPA Angers le Fresne
Téléphone : 02 41 68 60 00
Contact (courriel) : Eric.Duclaud@educagri.fr
Code postal : 49 0000
Ville : Angers
Département : Maine-et-Loire
Type d'initiative : traitement des effluents, milieu naturel, qualité de l'eau
Contexte :
L'exploitation horticole est un outil pédagogique central pour l'EPL d'Angers le Fresne. Située à proximité immédiate des prairies fragiles et protégées des Basses Vallées Angevines (site Ramsar, Natura 2000, patrimoine mondial de l'humanité, etc.) et implantée au coeur d'un territoire marqué sur le plan environnemental par une forte pression horticole, l'exploitation se devait d'agir dans le sens d'une gestion durable de l'eau. Cette démarche s'inscrit dans la volonté de l'établissement de montrer l'exemple, à la fois vis-à-vis des apprenants, des professionnels et du grand public.
Description de l'action :
L'exploitation pédagogique de l'EPL d'Angers le Fresne est dotée d'une pépinière hors sol de deux hectares, irriguée par aspersion. Chaque année 15000 mètres cubes d'eaux chargées en engrais et pesticides ruissellent depuis cette production et viennent contaminer le milieu. Pour palier ce problème, l'exploitation a investi en 2008 dans quatre dispositifs destinés à protéger la ressource en eau, tant du point de vue qualitatif que quantitatif. Ainsi, un bassin de recyclage de l'eau de 4000 m3 permet de récupérer les eaux de ruissellement de la pépinière puis de les réutiliser en irrigation. Une saulaie de 5000 m2 quant à elle récupère les eaux du trop plein du bassin qu'elle « phytoépure », notamment grace au rôle de pompe à nitrates joué par les saules. Par ailleurs les effluents phytosanitaires de l'exploitation sont traités soit dans un Biobac (lit bactérien sur mélange terre paille), soit dans un Phytocat (oxydation poussée des molécules de phytosanitaires sous l'action des Ultra-Violets).
Résultats :
  • Bassin de recyclage : une économie annuelle de l'ordre de 50% est attendue, soit chaque année 15000 m3 d'eau économisés, à la fois au plan quantitatif et financier. Une autonomie de 8-10 jours l'été en cas de restriction de pompage dans la Loire (sécheresse)
  • Saulaie phytoépuratrice : la saulaie du Fresne est un dispositif totalement expérimental qui s'inspire de la technique des Taillis a Très Courte Rotation développée depuis une vingtaine d'années par les Suédois. Au cours de l'année 2008-2009, des échantillons d'eau ont été régulièrement prélevés dans la saulaie (boîtes enterrées) puis stockés (congélation) au GIRPA (laboratoire d'analyses de produits agro-pharmaceutiques). Les analyses ont faites en une seule fois au printemps 2009. Elles portent sur les concentrations en nitrates, glyphosates, et multi-résidus et permettent de comparer ces taux entre l'amont et l'aval de la pépinière (efficacité de la phytoépuration).
  • Biobac : dans des conditions optimales, l'efficacité du Biobac s'élève à 90-99%. Cependant, cela dépend en grande partie de la bonne régulation du taux d'humidité du mélange terre paille et donc de l'espacement des apports afin d'éviter l'ennoiement du dispositif. Le tassement du mélange peut également diminuer l'efficacité du Biobac : il convient donc de le retourner régulièrement.
  • Phytocat : l'efficacité du Phytocat est de 99%. Cette efficacité est assurée à condition de bien entretenir la machine et de respecter les consignes d'utilisation (changement des médias filtrants après chaque cycle, etc.).
Utilisation pédagogique :
Tous les dispositifs ont des implications pédagogiques en tant qu'outils de démonstration ou qu'exercices pratiques (études de cas). La saulaie par exemple a mobilisé plusieurs classes :
  • BTS Aménagement du Paysage : conception (CCF), land-art (CCF), réalisation du plan de plantation
  • BEPA et Bacs Professionnels Travaux Paysagers : chantier de plantation, construction des marches d'accès au belvédère, empierrement du belvédère
  • Classes préparatoires BCPST dans le cadre des TIPE (Travaux d'Initiative Personnelle Encadrés) : expérimentation en conditions contrôlées sur des boutures de saules
  • Premières STAV dans le cadre des stages « territoire »
Par ailleurs, la saulaie a accueilli des stagiaires de l'extérieur :
  • 2004 : Régis Chevallier, stage de Maîtrise des Sciences et Techniques « Gestion de l'environnement » (Université Angers) (sujet : étude de l'opportunité d'aménager une saulaie phytoépuratrice ou un bassin de recyclage sur la pépinière hors sol d'Angers le Fresne)
  • 2008 : Julie Savary, stage de Master 1 Ecologie Environnement (Université Angers) (sujet : caractérisation écologique de la saulaie, étude de la biodiversité sur les amphibiens et calcul d'IBGN (Indice Biologique Global Normalisé)
  • 2009 : Pauline Girard, stage de DUT Chimie (IUT Le Mans) (sujet : dosage des nitrates, glyphosates et multirésidus sur les échantillons de la saulaie)
Autre valorisation :
  • L'exploitation valorise sa démarche auprès de la profession horticole à travers de nombreuses visites sur site (visites par le Bureau Horticole Régional ; dans le cadre du SIVAL 2009)
  • Sur la saulaie, un volet land-art est développé avec la construction de deux oeufs monumentaux sur site (un oeuf en schiste de 4 mètres de haut et un oeuf en ceps de vigne de 8 mètres de haut)
  • La saulaie est ouverte au public avec un accès depuis le chemin des Communs très fréquenté par les promeneurs le week-end. Un sentier de découverte est aménagé à travers la saulaie avec un panneautage et un accès au belvédère où est installée une table de lecture du paysage. Cette ouverture doit améliorer les ventes de la jardinerie école (ouverte le samedi).
  • Valorisation paysagère (travail sur le bois de saule : couleurs, plessage, tressage)
  • Vannerie
  • Entretien par une association de réinsertion, chômeurs de longue durée
Calendrier :
  • Avril 2007 : réfection du réseau de récupération des eaux de ruissellement de la pépinière (fossés et buses).
  • Juillet 2007 : terrassement de la saulaie (creusement des noues d'irrigation, mise en place de barrages en grès à l'intersection des noues)
  • Décembre 2007 : pose de 2 piézomètres et de 4 boîtes enterrées de prélèvement de l'eau dans la saulaie
  • Mars 2008 : acquisition du Phytocat
  • Avril 2008 : chantier de plantation de la saulaie
  • 2 débroussaillages en juin et septembre 2008
  • Juin 2008 : installation du puisard de récupération des eaux de ruissellement en aval de la pépinière et installation d'une pompe de 15m3/h pour envoyer cette eau dans le bassin de 4000 m3 situé en amont de la pépinière. Creusement du bassin, pose d'un géotextile sur les bords, et installation du local de pompage (pompe de 35m3/h et 63 filtres à sable)
  • Septembre 2008 : construction du Biobac (décanteur-déshuileur, pompe de relevage, bac de mélange terre paille) et de l'aire de lavage
  • 2008-2009 : conception et réalisation de deux oeufs monumentaux : un oeuf en schiste de 4 mètres de haut et un oeuf en souches de vignes de 8 mètres de haut (art nature)
  • 2009-2010 : accueil public : aménagement du sentier de visite (dont passerelles pour franchir les noues), conception et réalisation de la signalétique, dont une table de lecture du paysage (belvédère)
  • 2007-2010 : suivi scientifique du dispositif, à travers des analyses régulières de l'eau entre l'amont et l'aval de la saulaie (nitrates, glyphosate et multi-résidus)
Partenariats techniques/financiers :
  • Cemagref de Lyon
  • Laboratoire « Paysages et Biodiversité » de l'Université d'Angers
  • Vannier de Bouchemaine (M. Olivier Huré)
  • Agglomération d'Angers, à travers le volet artistique notamment
  • Association de réinsertion (chômeurs de longue durée)
  • Conseil Régional des Pays de Loire : 13 500 euros
  • Stockholm Junior Water Prize : 1 000 euros
Lien vers vidéo de présentation(2) : https://www.youtube.com/watch?v=2fiejR_PHQ8