L'eau pour un développement durable au Sénégal (Abbeville - Somme)

Nom de la structure : Lycée professionnel agricole de la Baie de Somme
Téléphone : 03.22.20.77.66
Contact (courriel) : evelyne.plee@educagri.fr
Adresse postale : 21 rue du Lieutenant Caron
Code postal : 80100
Ville : ABBEVILLE
Département : Somme
Type d'initiative : international, milieu naturel, qualité de l'eau
Contexte :
Après dix ans d'échanges culturels, le lycée agricole de la Baie de Somme a souhaité participer à un projet d'adduction d'eau pour son partenaire sénégalais.
Objectif :
  • Améliorer les conditions de vie des populations de 3 villages : Sorokhassap, Thiafoura et Popenguine en favorisant leur accès à l'eau potable.
  • Favoriser l'éducation au développement des élèves français et sénégalais qui participent au projet.
Description de l'action :
Plusieurs actions seront menées dans le cadre de ce projet. Il s'agira d'investir
  • dans la construction d'infrastructures d'adduction d'eau
  • dans la construction d'infrastructures d'hygiène et sanitaire
  • dans l'aménagement de la réserve naturelle (entité d'une forêt classée)
  • dans l'achat de matériel pour le maraîchage
  • dans la formation des hommes et des femmes pour une meilleure gestion d'un patrimoine communautaire (éoliennes, blocs sanitaires)
  • dans la formation des hommes et des femmes pour une maîtrise de la pratique de l'agriculture
  • dans la formation de la population et des élèves pour l'éducation à l'environnement et au développement durable
Résultats :
Pour le moment, un seul village a pu bénéficier des travaux grâce à la coordination technique d'une ONG (LVIA) qui se chargeait de la construction des infrastructures en impliquant la population.
Utilisation pédagogique :
Ce projet est le support de l'éducation au développement dispensée à nos élèves, mission de notre établissement d'enseignement. Rendre le projet de développement concret et palpable pour nos élèves est indispensable pour les aider à comprendre d'autres projets de développement local au Nord comme au Sud et à appréhender les relations Nord/Sud.
Le séjour auprès des partenaires Sénégalais doit permettre d'appréhender concrètement par des rencontres, des enquêtes, les bénéfices que la population retire du projet d'adduction. Quelle amélioration des conditions d'accès à l'eau ? Pour quels bénéfices pour la santé ? etc. Les élèves seront également amenés à décrypter l'articulation qui existe entre les différentes parties prenantes du projet (réserve de Popenguine, Copronat, ONG LVIA). Ils devront également s'interroger sur l'appropriation et l'implication des villageois (quelles organisations villageoises pour garantir l'entretien des éoliennes ? par exemple).
Autre valorisation :
Carnet de voyage réalisé par les élèves à l'issue de leur voyage d'étude.
Calendrier :
Les travaux devaient se dérouler entre 2009 et 2012. Il sont interrompus pour le moment.
Partenariats techniques/financiers :
Au Sénégal :
- à Thies : l'ONG LVIA (italienne) pour tous les travaux et la formation de personnes relais-maintenance des éoliennes, des puits,
- à Popenguine : le COPRONAT (Collectif des Groupements de Femmes pour la Protection de la Nature) comme relais local auprès des populations.
En France :
- l'Union des Africains, porteur du dossier auprès des financeurs potentiels,
- le Conseil Régional de Picardie, financeur principal
- l'Agence de l'Eau Artois-Picardie, financeur.
Télécharger le fichier : fichierinitiative1_PROJET1.pdf
Télécharger le fichier : fichierinitiative2_PROJET2.pdf
Télécharger le fichier : fichierinitiative3_CR_mission_fev2010.pdf