Impact des pratiques de maraîchage sur la qualité de l’eau (Wintzenheim - Haut-Rhin)

Nom de la structure : EPLEFPA Les Sillons de Haute Alsace
Téléphone : 03.89.27.21.27
Contact (courriel) : guillaume.delaunay@educagri.fr
Contact2 (courriel) : gilles.cloitre@educagri.fr
Contact3 (courriel) : karen.saccardy@educagri.fr
Code postal : 68920
Ville : Wintzenheim
Département : Haut-Rhin
Type d'initiative : qualité de l'eau, systèmes de culture
Contexte : En Alsace, outre les pesticides utilisés en agriculture, les nitrates constituent la deuxième cause importante de dégradation de la qualité de l’eau, avec un impact sur la santé humaine et l’environnement. Dans une situation de sol drainant (sol sablo-limoneux peu profond), le recours à du travail du sol intensif en maraîchage couplé à d’importants apports de matières organiques (composts, engrais) peut présenter des risques de pertes d’azote, que la réduction du travail du sol, l’ajustement des apports organiques, la couverture du sol et la présence accrue d’engrais verts et couverts végétaux par exemple dans les systèmes de culture innovants peut permettre de limiter.
Depuis 2013, le projet SEFerSol (Stratégies innovantes d’Entretien de la Fertilité du Sol) prévoit de mesurer les impacts de ces systèmes de cultures alternatifs...
Objectif : Observer l’impact sur la qualité de l’eau et évaluer les performances globales de deux stratégies innovantes de gestion combinée de l’enherbement et de la fertilité du sol, à très bas niveaux d’intrants, en les comparant à une stratégie plus classique de maraîchage biologique (REFERENCE) : Sdc maximisant l’usage des engrais verts en planches permanentes sans engrais (ENGRAIS VERT MAX), Sdc adaptant l’agriculture de conservation des sols : couverture et planches permanentes, réduction du travail et emploi d'engrais (CONSERVATION DES SOLS)
Description de l'action : Après trois années de mise en œuvre entre 2015 et 2017, le projet se poursuit sur la période 2018-2023 grâce à son intégration dans le réseau Ecophyto DEPHY Expé.
depuis 2015 : mesures régulières de reliquats azotés (ions nitrates et ions ammoniums) réalisées dans les 20 premiers centimètres de sol
2017 : installation sous une des parcelles d'un réseau de 24 bougies poreuses (8 bougies poreuses pour chacun des trois systèmes de culture) capables de récupérer les eaux de drainage en profondeur (90cm) afin d’en mesurer la concentration en nitrates
2018 : Après une année complète durant laquelle le sol a pu se réorganiser, l’installation de récupération des eaux de drainage a été finalisée à l’automne 2018. 7 prélèvements ont été réalisés, à un intervalle moyen de 15 jours entre chaque prélèvement. L’objectif est de récupérer de l’eau de drainage pendant toute la période de drainage (octobre à juin approximativement). L’eau entrée dans la bougie est récupérée, mesurée (volume) et envoyée au laboratoire pour analyse de concentration en nitrates.
Résultats : Même s'il est trop tôt pour analyser d’éventuelles différences entre les Sdc, la quantité d’azote potentiellement lixiviée sur les systèmes innovants semble plus faible, notamment sur le système «Engrais Vert Max» (53% de réduction par rapport au Sdc REFERENCE), probablement en raison de la forte présence d’engrais verts dans les successions de culture et de l’absence de fertilisation organique.
La concentration maximale mesurée a atteint 38 mg/litre mais la majorité des mesures (plus de 90%) a donné des résultats inférieurs à 20 mg/litre.
Il est intéressant de noter que jusqu’à la fin de récolte des poireaux mi-mars 2019, on a observé pour les 3 Sdc une différence de concentration en nitrates des eaux de drainage entre les planches où les poireaux étaient complètement récoltés (teneurs en nitrates plus élevées, approchant ou dépassant le seuil de potabilité) et celles où les poireaux n’étaient pas encore récoltés (concentration inférieures à 10 mg/litre) confirmant que les plantes vivantes en hiver jouent un rôle important dans la fixation des nitrates issus de la minéralisation, a fortiori quand leur système racinaire est bien développé, ce qui est le cas de la culture de poireaux plantée en juin 2018.
Utilisation pédagogique : Lien au module "expérimentation" avec les BTSA Productions horticoles
Partenariats techniques/financiers : cf. https://polemaraichage.com/nos-partenaires/
impactdespratiquesdemaraichagesurlaquali_3references.png impactdespratiquesdemaraichagesurlaquali_pose_bougies.png
Lien vers vidéo de présentation (1) : https://www.youtube.com/watch?v=cyY1zYBiQGs