Aménagement d'étang pour approvisionnement en eau de l'exploitation horticole (Dardilly - Rhône)

Nom de la structure EPL Lyon-Dardilly-Ecully
Téléphone 04.78.66.64.29
Contact (courriel) xavier.bunker@educagri.fr
Code postal 69570
Ville Dardilly
Département Rhône
Type d'initiative
  • économie d'eau
  • traitement des effluents
  • milieu naturel
  • qualité de l'eau
Contexte L’étang de la Brocardière est situé au sein du lycée horticole de Dardilly. L’alimentation de l’étang est sûrement multiple (fossés, écoulements saisonniers et eaux de ruissellement collectées, notamment d'un bassin de décantation des eaux de ruissellement de l'ex-autoroute A6). Les eaux de l'étang sont captées pour le système d’arrosage des serres et pépinières de l'exploitation. Les eaux d'exhaure des installations sont pour l'instant rejettées à l'exutoire de l'étang, qui se déverse dans le ruisseau de Serres (classé Zone Naturelle d’Intérêt Ecologique Faunistique et Floristique - ZNIEFF - et Espace Naturel Sensible des Vallons de Serres et Planches).
Objectif - améliorer la qualité de l'eau dans l'étang et restituée au milieu naturel
- restaurer la biodiversité et rendre possible les marnages de l'étang
- garantir un volume d'eau (et une qualité) dans l'étang suffisant pour pourvoir aux besoins de l'exploitation et diminuer la dépendance par rapport à l'eau du réseau d'eau potable (actuellement, 90% des besoins en eau de l'exploitation - 6 300 m3 sur 7 000 - sont pompés dans l'étang )
Description de l'action - inventaires et observations faunistiques (1998 par CORA FS, 2000 par CSP, 2005 par CORA FS) : 55 espèces d'oiseaux (dont passereaux), mammifères (fouine, blaireau,...), poissons (cyprinidés, percidés), amphibiens (grenouille verte, grenouille agile, crapaud commun, triton palmé), mollusques (anodonte), reptiles (lézards, couleuvres). Présence d'espèces végétales exotiques envahissantes : ailante, renouée,...
- étude de la qualité des eaux et des sédiments de l'étang (2001 CEMAGREF et 2012 Ept'eau) : étang eutrophe, désoxygénation en profondeur (l'été), contamination des sédiments par des métaux lourds (restant en dessous des seuils) due aux eaux autoroutières, augmentation du volume de ces sédiments (estimation à ce jour, par extrapolation, à 2 500 m3 soit environ 20% du volume potentiel de l'étang).
- suivi de la qualité de l'eau dans l'étang et le ruisseau se Serres (campagne 2019, GREBE): fortes variations de T°c, pH, conductivité ; présence de nutriments, de métaux lourds, de pesticides (due aux apports sur le bassin-versants), en très faibles quantités mais rémanents.
- réalisation d'une étude de faisabilité par le bureau Biotec (2019, cf. § Perspectives) et engagement des premiers travaux : connexion des eaux de l'exploitation (eaux pluviales et d'exhaure) avec l'étang, réalisation d'un couplage eau d'étang (avec régulation du pH)-eau du réseau, réalisation d'un système économe d'irrigation par goutte à goutte pour la pépinière pleine terre
Utilisation pédagogique - par les BTSA GEMEAU du LEGTA de Vienne (38) sur la phase d'étude du projet (au printemps 2018, reconnaissance des réseaux d’eaux pluviales et d’eaux usées du bassin versant étudié en préalable aux investigations topographiques)

- par les bac STAV sur les diagnostics de faune et de flore
- présentation du projet par Biotec aux licences pro "Restauration des milieux aquatiques", projet tutoré d'un des étudiants sur le montage du dossier finalisé
- par les apprenants de la filière Aménagement paysager pour contribuer aux végétalisations prévues et pour la gestion des espèces exotiques envahissantes
Perspective La pousuite du projet consiste à :
- remise à ciel ouvert des eaux d’exhaure des serres et pépinière par l'aménagement d'une noue filtrante végétalisée les acheminant en amont de l'étang (et non plus à l'exutoire) dans une zone humide "tampon"
- débroussaillage et terrassement en déblai-remblai pour aménager des micro-terrasses au niveau de la zone humide tampon, à fort potentiel auto-épurateur
- végétalisation de la zone humide par plantation d'hélophytes indigèenes et adaptés (traitement biologique complémentaire des eaux de ruissellement)
- recréation de berges en pente douce en déblai-remblai et d'une queue de retenue (en réutilisant les sédiments du fond de l'étang après curage)
- amélioration de la biodiversité autour de l'étang : gestion des espèces exotiques envahissantes
- aménagements spécifiques : cheminements bois, passages à gué, ré-aménagement de l'exutoire de l'étang vers le ruisseau de Serres
- suivi et gestion des aménagements, valorisation (panneaux, sensibilisation des apprenants)
Partenariats techniques/financiers INRAe, bureau Biotec, collectivités locales, associations naturalistes, Agence de l'eau RMC
amenagementdetangetautonomieeneaudelex_etang.jpg
Vidéo de présentation (1)