Quel intérêt pour la séparation à la source dans la gestion des eaux usées domestiques en France ?

Type de ressource
  • publication
Thématique
  • environnement - milieux naturels
  • asssainissement
  • économie d'eau
Description Certaines villes croissent et/ou doivent reconstruire leur STEU (station de traitement des eaux usées), une opportunité à saisir pour envisager d’intégrer des nouvelles façons de gérer les effluents urbains.
A contrario, plusieurs régions font face à une baisse de leur démographie. Dans ces secteurs, les réseaux de collecte et de transport et les STEU se retrouvent alors surdimensionnés, conduisant à une augmentation mécanique de la facture d’eau par personne et de plus en plus de problèmes techniques. Enfin, la majorité des rivières de France voient leur débit d’étiage diminuer du fait des effets du changement climatique : cela met en tension le paradigme de la dilution des eaux usées traitées dans les rivières et impose une augmentation du rendement et de la fiabilité des traitements, interrogeant également la gestion centralisée des eaux pluviales (mauvais branchements, by-pass, déversements par temps de pluie, etc.). Face à ces types de situation, la séparation à la source peut jouer un rôle clé...
Ce document est une adaptation et une actualisation du document Do we need New Alternative Sanitation Systems in Germany? (DWA, 2010). Il a été réalisé dans le cadre du groupe de travail thématique de l’association ARCEAU-I d F nommé « Séparation à la source ».
File : brochure_separation-a-la-source.pdf Download